Sylvie Lalanne, Naturopathe à Mallefougasse-Augès
24 rue de l'église, 04230 Mallefougasse-Augès
06 76 58 25 15
Sylvie Lalanne
Naturopathe - Iridologue - Nutrithérapeute
spécialisée en alimentation végétale et santé naturelle holistique
 
Sylvie Lalanne, Naturopathe à Mallefougasse-Augès
 
 
06 76 58 25 15
 
24 rue de l'église, 04230 Mallefougasse-Augès

La sauge

26 Juin 2022 Sylvie Lalanne Phytothérapie

Le terme de sauge vient du latin Salvare qui signifie sauver ou guérir. Cʼest depuis la haute Antiquité, la reine des plantes médicinales au point qu’on a même dit même quʼelle pouvait rendre immortel. Il existe près de 700 variétés de sauges actuellement dans le monde (médicinales, aromatiques ou simplement ornementales).On retrouve chez nous plus particulièrement la sauge sclarée et la sauge officinale qui ont toutes deux des propriétés similaires. 

La sauge est une plante de traditions et de rituels qui a été et qui continue d’être utilisée dans les rituels de purification du corps et de l’esprit. 

Quand quelqu'un est malade, il était d’usage (et l’est encore parfois) de faire brûler de grandes brassées de feuilles de sauge, d’étendre les mains au-dessus de la fumée et d’attirer à soi la fumée bienfaitrice en se frottant le corps aux endroits malades. On affirme même que la sauge a un pouvoir spirituel qui chasse les mauvais esprits de la tête et referme les trous énergétiques en contribuant ainsi à la guérison de l'esprit. Elle éloigne aussi les mauvaises influences autour de soi, c'est pourquoi les indiens la fument et pratiquent des fumigations plus particulièrement avec la sauge blanche que l’on peut trouver aujourd’hui sous forme de petits fagots.

 

La sauge est la plante des femmes car elle est riche en molécules oestrogen-like et peut jouer un rôle d'accompagnement dans la transition de la ménopause, en palliant en partie à la chute hormonale. Elle atténue notamment les bouffées de chaleur et des suées nocturnes, tout en ayant un effet modérateur sur les glandes sudoripares et la transpiration excessive. 

Ses propriétés oestrogéniques pourront également être mises à profit localement dans les problèmes d'alopécie androgénique, c'est à dire de perte de cheveux en lien avec des déséquilibres hormonaux.

 

La sauge pour la santé buccale

Les feuilles s’utilisent en infusion dans les inflammations buccales grâce à la  présence de tanins astringents, de cétones bactéricides et antifongiques et de flavonoïdes antioxydants. La sauge est également intéressante contre le déchaussement des dents et les ulcérations de la bouche notamment après une ablation dentaire car elle est cicatrisante. 

 

La sauge peut être calmante ou tonifiante selon le dosage

A raison de 20 à 50g de sauge par litre d’eau, la sauge en infusion a un effet tonifiant sur l’organisme. Elle peut ainsi soutenir l’organisme et remédier aux coups de fatigue.

A raison de 5 à 10g de sauge par litre d’eau, la sauge en infusion est un très bon calmant du système nerveux. Elle a une action somnifère, antispasmolytique et anticonvulsive.

 

Plante digestive

La sauge est très intéressante en cas de troubles digestifs (ballonnements, flatulences, lenteurs digestives), en stimulant la production de bile. Les jeunes feuilles de sauge fraîche peuvent être utilisées, hachées sur les salades ou les légumes vapeur ou encre être ajoutées dans les plats riches pour en faciliter la digestion. 

 

Précautions d’usage

Les feuilles fraîches de la sauge et son huile essentielle contiennent une substance épileptisante et neurotoxique, le thuyone. La même substance toxique qui est contenue dans l’absinthe et dont la boisson, au début du siècle était réputée rendre fou. C’est pourquoi il est préférable d’utiliser des feuilles séchées qui n’ont plus de substance toxique active et de ne pas prendre de sauge en cure prolongée.

Elle est également déconseillée aux femmes qui allaitent puisqu’elle est anti-galactogène ainsi qu'aux femmes ayant des antécédents de cancers hormono-dépendants (du fait de ses propriétés oestrogéniques).

Enfin, la sauge étant riche en vitamine K, elle sera utilisée parcimonieusement en cuisine par les personnes sous traitement anticoagulant.


Articles similaires

Derniers articles

Boosters d'immunité

Thyroïde : attention à l'excès d'iode

Le régime low carb et la supplémentation en poudres de protéines pour les sports d’endurance

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.