Sylvie Lalanne, Naturopathe à Mallefougasse-Augès
24 rue de l'église, 04230 Mallefougasse-Augès
06 76 58 25 15
Sylvie Lalanne
Naturopathe - Iridologue - Nutrithérapeute
spécialisée en alimentation végétale et santé naturelle holistique
 
Sylvie Lalanne, Naturopathe à Mallefougasse-Augès
 
 
06 76 58 25 15
 
24 rue de l'église, 04230 Mallefougasse-Augès

La pratique sportive en hiver

19 Déc 2021 Sylvie Lalanne Sportifs

L’hiver arrive au moment du Solstice du 21 décembre. C’est la période de l’année où la présence du soleil est à son minimum ; c’est le moment de la mise en jachère pour la terre et physiologiquement, ce devrait être également le moment où l’on se repose. Mais voilà, c’est sans compter la neige, le ski et les grands espaces en montagne voire la raclette. Alors, pour bien aborder cette belle saison de ski, quelques conseils s’imposent pour en profiter au mieux !

 

La préparation du corps

Le corps a besoin d’être préparé aux sorties dans le froid. Un échauffement du corps, des muscles et des articulations est nécessaire. En naturopathie, je renforce cette préparation avec la prise per os de silice végétale ou de silicium organique (d’origine minérale) pour jouer sur la souplesse des tissus en améliorant la résistance, les 2 formes de silice ayant également des vertus anti-inflammatoires qui plus est.

Il existe également plusieurs approches dites « manuelles » très bénéfiques et apaisantes après l’effort comme les massages à l’huile d’arnica. On pourra y ajouter des huiles essentielles spécifiques comme la lavande (lavandula angustifolia), la gaulthérie (gaultheria procumbens) ou le baume de copaïba (copaifera officinalis). En phytologie, on utilisera en infusion, en gemmothérapie ou en gélules, des plantes aux vertus anti- inflammatoires comme le bourgeon de cassis (je dis bien « bourgeon ». Manger de la confiture de cassis ne compte pas ! Rien à voir !), l’harpagophytum, la reine des prés ou le bouleau.

 

Renforcer son immunité 

Il est communément admis que le sport stimule l’immunité. Par contre, ce qui est moins connu est que trop de sport sur le long terme, l’affaiblit. Cet affaiblissement des défenses immunitaires est dû à plusieurs origines : d’abord la sécrétion importante de cortisol (stress et surentrainement) a un effet immunosuppresseur.

De plus, les désordres digestifs s’il y en a, ont également une incidence au niveau immunitaire. De même, la baisse de la glutamine (substrat énergétique des globules blancs) entraîne une vulnérabilité intestinale au niveau des plaques de Peyer, siège de l’immunité ce qui peut entrainer un phénomène d'hyperperméabilité intestinale. La solution réside dans la reconstitution du réseau d’actine par l’apport de L-Glutamine et en complément, on peut prendre des symbiotiques (probiotiques + prébiotiques) pour renforcer la flore intestinale.

 

Il existe d’autres aides spécifiques pour stimuler son immunité au rang desquelles l’extrait de pépins de pamplemousse, la vitamine C naturelle (acérola), la gelée royale et la propolis (pour les personnes non sensibles aux produits de la ruche) et les oligo-éléments (argent ou cuivre-or-argent). En phytothérapie on pensera à l’échinacée, au thym, à l’éleuthérocoque (sous forme d’ampoules par exemple). Enfin, certaines huiles essentielles sont particulièrement intéressantes comme l’eucalyptus (eucalyptus globulus et eucalyptus radiata), le tea tree (melaleuca alternifolia) et le ravintsara (cinnamomum camphora).

 

Prévenir les douleurs

Les crampes

Une crampe est une contraction involontaire, brutale, intense et douloureuse d’un muscle due en général, mais pas uniquement, à un effort inhabituel, l’accumulation d’acide dans le muscle, une déshydratation ou encore des troubles ioniques (déficit en sodium, potassium, magnésium et/ou fer).

Pour les éviter, l’entrainement régulier et l’échauffement avant de sortir sont une priorité mais aussi penser à boire régulièrement une eau faiblement minéralisée pour nettoyer les muscles des acides circulants et consommer des fruits secs pour faire le plein de micronutriments comme les minéraux. L’abricot sec par exemple est très riche en potassium et les amandes en calcium, fibres, acides gras essentiels.

 

Les courbatures

Les courbatures sont des douleurs musculaires qui se manifestent 12 à 24h après un effort inhabituel.

L’acidose musculaire est liée à une accumulation d’ions hydrogène qui acidifient le milieu dans lequel ils se retrouvent (muscles, organes, sang etc). Dans le cas du muscle, plus il y a d’ions H+, plus le milieu est acide et empêche le fonctionnement optimal de la contraction musculaire.

Lorsque les douleurs apparaissent plus tardivement, il s’agit d’une part d’une saturation des muscles par les ions H+, et d’autre part de lésions musculaires microscopiques.

Pour améliorer le retour à la normale, ne pas hésiter à prendre en homéopathie Arnica 5 CH (4 granules plusieurs fois par jour).

En externe, on peut masser localement avec un gel de silicium organique, une huile à l’arnica ou encore une huile échauffante aux huiles essentielles (lavande, romarin) qui auront un effet antalgique.

 

L’acide lactique

C’est une substance produite par le muscle pendant l’effort qui acidifie l’organisme. Il peut être recyclé de muscle à muscle. Une molécule de lactate (produite au cours d’un effort intense) donne 36 ATP (énergie).

Il peut également être recyclé dans le foie en transformant le lactate en glucose (Cycle de Cori), ce qui explique le regain d’énergie des coureurs sur une longue épreuve.

 

Alimentation et nutrition

Dans un environnement froid, le corps a la faculté de s’adapter en dépensant de l’énergie pour se réchauffer. La dépense calorique est ainsi augmentée d’où un besoin plus présent de s’alimenter pour couvrir les besoins liés à l’effort ainsi que ceux liés au réchauffement de l’organisme d’où cette folle envie de raclette après une journée de ski . Bien entendu, vous l’aurait compris, la raclette n’est pas forcément ce vers quoi, intuitivement je vous orienterais pour couvrir vos besoins nutritionnels. Cependant, un hiver sans raclette n’est pas un hiver. On est bien d’accord là-dessus ! Pour autant, vous pouvez soutenir votre système digestif avec des infusions qui facilitent la digestion et les fonctions hépatiques (romarin, basilic sacré, fenouil, badiane par exemple).

 

Dernier point auquel on ne pense pas toujours : préparez votre peau au froid et au soleil (avec des capsules d’huile de graines de carotte par exemple), pensez à une bonne protection des yeux (avec des compléments alimentaires qui contiennent de la lutéine, de la zéaxanthine, du lycopène, de la vitamine C, de la myrtille, oui je sais, il va falloir lire les étiquettes !) et des cheveux (huile de coco ou d’argan par exemple).

 

Encore une petite chose

Profitez-bien, faites le plein de grand air, de joie, de bonne humeur et quand vous serez en haut des pistes, que vous aurez en point de mire les sommets alentour, la neige scintillante, le ciel bleu azur, le doux réchauffement du soleil, que vous vous apprêterez à vous lancer sur la piste, ancrez ce moment en vous par tous vos sens : vous êtes en « expansion ». Vous pourrez utiliser ce momentum plus tard, quand vous serez en « rétraction » (quand vous traverserez un moment de peur, d’incertitude, de questionnement). En vous reconnectant à ce moment d’expansion, vous transformerez votre état intérieur ce qui vous permettra de rester droit dans vos bottes, en harmonie avec vous-même et d’agir avec discernement. Sympa non ?

Prenez soin de vous !


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.