Sylvie Lalanne, Naturopathe à Mallefougasse-Augès
24 rue de l'église, 04230 Mallefougasse-Augès
06 76 58 25 15
Sylvie Lalanne
Naturopathe - Iridologue - Nutrithérapeute
spécialisée en alimentation végétale et santé naturelle holistique
 
Sylvie Lalanne, Naturopathe à Mallefougasse-Augès
 
 
06 76 58 25 15
 
24 rue de l'église, 04230 Mallefougasse-Augès

Hyperferritinémie

27 Mar 2022 Sylvie Lalanne Naturopathie

En quantité normale, le fer est un antioxydant. En excès, il devient pro-oxydatif et accélère la dégénérescence des tissus et donc des organes.  Cet excès de fer fait aussi le lit d’un grand nombre de pathologies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson ou de pathologies dites de civilisation comme le diabète de type II.

L’hyperferritinémie peut être la conséquence d’une maladie d’origine génétique, comme l’hémochromatose qui est une maladie génétique qui se caractérise par une absorption excessive de fer au niveau intestinal et une accumulation toxique dans certains organes comme la peau, le foie, le cœur, le pancréas. Elle est parfois provoquée par une alimentation trop carnée.

Les personnes avec un foie fragile, surchargé ou recevant fréquemment des transfusions sanguines sont également considérées comme à risque.

Enfin, chez les femmes, il arrive fréquemment que l’hyperferritinémie se déclenche après la ménopause (la « saignée » des règles les avait protégées jusque-là).

Les symptômes de la surcharge en fer sont semblables à ceux de l’anémie, et ce n’est qu’en mesurant le taux de ferritine que l’on peut diagnostiquer cette maladie. Si le fer produit par le foie et stocké n’est jamais employé, les problèmes de santé sont imminents. Les manifestations apparaissent très progressivement. Il s’agit d’abord de gros coups de fatigue puis lorsque la surcharge augmente, le teint devient basané et la peau, notamment les plis des mains, fonce. 

Plantes et alimentation : comment limiter la surcharge en fer ?

Quelques changements dans l’alimentation peuvent aider à limiter les apports en fer mais attention à ne pas déséquilibrer son régime alimentaire en évitant tout aliment qui contient un tant soit peu de fer. Pour limiter un temps les aliments riches en fer, voici ceux qui en contiennent le plus :

  • La viande rouge, les abats comme le foie et le boudin noir.
  • Les coquillages, poissons et fruits de mer (notamment les palourdes, coques, huîtres, moules) et les poissons dits "bleus" comme le maquereau, le thon, les sardines ou les harengs.

 Il est également possible de renforcer son alimentation avec des aliments qui réduisent l’absorption du fer aux rangs desquels les aliments riches en phytates comme le blé complet, les légumineuses (pois chiches, lentilles, haricots rouges, pois cassés, etc.), les oléagineux (noix, noisettes, amandes, etc.) et les graines mais aussi le soja.

Il est tout à fait utile aussi d’éviter les apports en vitamine C sous forme d’acérola ou autres compléments alimentaires car la vitamine C est un co-facteur (tout comme le cuivre)  qui favorise l'absorption du fer par le corps, inutile donc d'en rajouter. 

Enfin, sachez que les plantes riches en tanins permettent de diminuer l’absorption intestinale du fer. On retrouve ici le thé, l’hamamélis, le pin, la vigne et l’aubépine. Il est cependant à noter que les quantités à ingérer doivent  être très importantes pour limiter efficacement l’absorption du fer.


Articles similaires

Derniers articles

Se concentrer sur l'essentiel

La sauge

Newsletter mai 2022

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.