Sylvie Lalanne, Naturopathe à Mallefougasse-Augès
24 rue de l'église, 04230 Mallefougasse-Augès
06 76 58 25 15
Sylvie Lalanne
Naturopathe mais pas que...
 
Sylvie Lalanne, Naturopathe à Mallefougasse-Augès
 
 
06 76 58 25 15
 
24 rue de l'église, 04230 Mallefougasse-Augès

Moral au top

Emotions - Sensibilité

Laisser derrière soi la petite déprime de l’hiver

Le printemps est là, nous bénéficions d’une météo clémente mais il arrive qu’à la sortie de l’hiver, même si celui-ci est clément, on constate plus de consultations pour des raisons de lassitude, de déprime passagère, de ras le bol à l’instar de certains pharmaciens qui constatent une plus grande consommation d’antidépresseurs et d’anxiolytiques à cette même époque. Les jours plus courts et la météo incertaine parfois réduisent la luminosité qui régule le rythme circadien, notre horloge biologique interne. C’est alors l’ensemble du fonctionnement de l’organisme qui peut être impacté comme le sommeil (réveils nocturnes, sommeil non récupérateur, fatigue permanente), l’appétit (envie d’aliments gras et sucrés qui mènent à une prise de poids) et l’humeur. Concernant l’humeur, il ne s’agit pas à proprement parler d’une dépression mais plutôt d’une déprime saisonnière. Alors avant de se rabattre sur les psychotropes, on se ressaisit et on fait ce qu’il faut pour garder le moral au top.

Dans l’assiette :

Avoir le moral, ça commence dans l’assiette : on a besoin d’omega 3 donc on mange des amandes et des noix (une petite poignée par jour), on consomme 2 cuillères à soupe par jour d’huile de colza ou d’huile de noix (que l’on gardera au frigidaire afin de préserver la qualité des acides gras essentiels). On trouvera des omega 3 également dans le poisson. Les omega 3 issus des poissons gras sont d’ailleurs encore meilleurs pour booster le moral grâce à la présence d’EPA et de DHA qu’on ne trouve pas dans les omega 3 d’origine végétale.

Les fruits secs et notamment les amandes, les légumes secs, les céréales semi-complètes, le germe de blé, les légumes à feuilles vertes (épinards, blettes, chou vert etc) et les fruits de mer contiennent du magnésium tout comme le chocolat noir.

On met aussi dans ses repas des pois cassés, des laitages et des protéines pour le tryptophane qu’ils contiennent (acides aminés précurseur de la sérotonine, l’hormone de la bonne humeur), de bonnes céréales semi-complètes (pain, riz, pâtes) pour les vitamines du groupe B et les sucres lents qui fournissent de l’énergie physique et psychique pour tenir la route. Du coup tout va mieux.

Activité physique :

Puis on s’occupe de son corps : on marche, on prend l’air, on bouge, on prend le soleil. Ca oxygène le cerveau et l’organisme, ça aide à chasser les idées noires. On pense aussi à respirer profondément pour apporter le calme intérieur et relâcher les tensions musculaires. On s’octroie de belles nuits de sommeil pour recharger le système nerveux.

Phytothérapie :

Enfin, on fait appel à la nature pour nous aider à passer ce cap avec des gélules ou de la teinture mère de millepertuis (attention : le millepertuis est photosensibilisant donc on le prendra plutôt le soir. De plus il ne faut pas cumuler la prise de cette plante avec des antidépresseurs). La rhodiola et le griffonia en gélules soutiennent le moral. Le figuier (ficus carica) en gemmothérapie régule et apporte de l’harmonie. Concernant les minéraux et oligo-éléments, des ampoules de lithium boostent le moral, celles de manganèse-cobalt régulent les hauts et les bas. La vitamine C renforce l’immunité et la vitalité. Des stimulants en gélules ou en ampoules comme le gingembre, le ginzeng, le maté ou le guarana sont des tonifiants généraux de l’organisme (attention aux personnes souffrant d’hypertension). Les élixirs floraux Mustard, honeysuckle, sweet chestnut, white chestnut du Dr Bach peuvent être intéressants pour chasser la mauvaise humeur. L’avis d’un professionnel est recommandé pour le choix des plantes ainsi que pour la forme galénique adaptée et la posologie adéquate.

Les petits plus :

On passe du temps avec ses amis et/ou des gens de sa communauté. Le sentiment d’appartenance à un groupe apporte chaleur, réconfort et prévient la mélancolie de l’isolement.

On fait une liste de tout ce qu’on aime vraiment beaucoup : chansons, films, plats, lieux, personnes, activités et on pioche au moins un élément dans cette liste TOUS LES JOURS.

Effet garanti !


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.